message


message

message [ mesaʒ ] n. m.
• fin XIe; « envoyé » jusqu'au XVe; de l'a. fr. mes, lat. missus, p. p. de mittere « envoyer »
1Charge de dire, de transmettre qqch. ambassade, commission. S'acquitter d'un message. Ambassadeur chargé d'un message. « un message suppose un expéditeur, un messager et un destinataire, il n'a qu'une valeur de moyen » (Sartre).
2Cour. L'objet, l'information, les paroles que le messager transmet. annonce, avis, communication. Message écrit. dépêche, fax, lettre, missive, 1. pli. Message téléphonique, télégraphique, par télécopie. Message qui s'affiche sur l'écran d'un ordinateur, d'un pager. Laisser un message sur un répondeur. Message téléphoné : communication téléphonique transmise au destinataire par voie postale. Message de détresse. S. O. S. Adresser, capter, recevoir, transmettre un message. Message publicitaire : tout ensemble d'informations transmises au public dans l'intention de diffuser et faire vendre un produit, quel que soit le support utilisé (recomm. offic. pour spot).Par métaph. Les messages des sens. Message de l'au-delà.
3(1704; empr. angl.) Dr. constit. Communication du souverain, du chef de l'État, au pouvoir législatif. Spécialt Message du président de la République lu devant le Parlement. Communication d'une autorité destinée à une collectivité, à un public. Message télévisé du président de la République à la nation. allocution, déclaration.
4Contenu de ce qui est révélé, transmis aux hommes. L'Évangile, message de Jésus. Par ext. Le message d'un écrivain. Roman, film à message (cf. À thèse). Faire passer un message dans son œuvre.
5Sc. (Sémiol., théorie de l'information, etc. ) Élément matériel par lequel un ensemble d'informations, organisées selon un code, circule d'un émetteur à un récepteur (concept élargi par rapport au sens courant, 2o). Message acoustique, visuel, chimique, génétique. Décoder un message. L'émetteur, le récepteur d'un message.

message nom masculin (ancien français meis, messager, du bas latin missus, envoyé) Charge de transmettre une information : S'acquitter du message dont on a été chargé. Information, nouvelle transmise à quelqu'un : Envoyer un message. Communication adressée avec une certaine solennité à quelqu'un, à une assemblée, à la nation : Message de bienvenue à un hôte illustre. Communication adressée aux hommes par un être d'exception, un écrivain, un artiste et qui contient une pensée profonde : Le message de l'Évangile. Informatique Ensemble de données destinées à être transmises par un système informatique. Information donnée par le système d'exploitation d'un ordinateur à un opérateur pour lui signaler une erreur, l'avertir d'un accident, etc. Linguistique Toute séquence de discours produite par un locuteur dans le cadre de la communication linguistique. Politique Communication du chef de l'État aux assemblées ou au peuple. (En vertu de l'article 18 de la Constitution de 1958, le président de la République communique avec les deux assemblées du Parlement par des messages qu'il fait lire et qui ne donnent lieu à aucun débat. En cas d'utilisation de l'article 16, le président de la République doit en informer la nation par un message.) Sociologie Ensemble ordonné de signaux transmis entre un émetteur et un récepteur par un média. ● message (citations) nom masculin (ancien français meis, messager, du bas latin missus, envoyé) Giovanni Papini Florence 1881-Florence 1956 Chaque génération a un message divin à apporter à la cité des hommes, et chaque jeune homme est, dans ce sens, un ange, même s'il est rebelle ou déchu. Mais ce message reste presque toujours énigme et musique, sans pouvoir féconder la réalité de la terre. Ogni generazione ha un messaggio divino da portare alla città degli uomini e ogni giovane è, in questo senso, un angelo, sia pur ribelle o caduto. Ma questo messaggio rimane quasi sempre enigma e musica, senza poter fecondare la concretezza della terra. Le Sac de l'ogre message (expressions) nom masculin (ancien français meis, messager, du bas latin missus, envoyé) À message, dont l'objet essentiel est la transmission d'une idée, d'une théorie : C'est un film à message. Message nerveux, information codée par l'activité électrique des neurones et qui peut se transmettre d'un neurone à l'autre sous forme de potentiels d'action se succédant à une fréquence déterminée. Message publicitaire, information promotionnelle de courte durée sur un produit, un service, une société, diffusée sur un support audiovisuel. Message téléphoné, correspondance dictée par téléphone directement par le demandeur au central télégraphique, qui l'achemine par ordinateur au bureau chargé de la distribution. ● message (synonymes) nom masculin (ancien français meis, messager, du bas latin missus, envoyé) Information, nouvelle transmise à quelqu'un
Synonymes :
- dépêche
- mot
- pli
Communication adressée avec une certaine solennité à quelqu'un, à une...
Synonymes :
- communiqué
- déclaration

message
n. m.
d1./d Commission de transmettre qqch. être chargé, s'acquitter d'un message.
d2./d Ce que l'on transmet (objet, information, etc.). Recevoir, transmettre un message.
Message téléphoné.
|| Message publicitaire (off. recommandé pour traduire l'amér. spot).
d3./d Contenu d'une oeuvre considérée comme dotée d'un sens profond et important. Film à message.
d4./d DR Communication officielle adressée par le chef de l'état au pouvoir législatif.
d5./d En sémiologie, en cybernétique, ensemble de signaux organisés selon un code et qu'un émetteur transmet à un récepteur par l'intermédiaire d'un canal.
|| INFORM Ensemble de données à transmettre par voie de communication informatique.

⇒MESSAGE, subst. masc.
A. —Communication de nature importante, généralement brève, transmettant à quelqu'un une information, un ordre.
1. [L'accent est mis sur l'acte, la mission dont est investi le porteur du message] Message urgent; s'acquitter, se charger d'un message; délivrer, remplir un message. [Les anges du mosaïsme] sont exclusivement une forme (...) de la providence de Dieu (...) qui toujours disparaît et s'évanouit comme un songe, quand le message est accompli (P. LEROUX, Humanité, 1840, p.859). Je vis sortir de la maison un domestique à cheval (...). Trois heures après, l'homme revint tout couvert de poussière; son message était terminé (DUMAS père, Monte-Cristo, t.1, 1846, p.639).
2. [L'accent est mis sur la forme de cette communication transmise par signes, en langage clair ou codé, oral ou écrit, par une personne, un canal ou un organisme] Message chiffré; laisser un message à qqn; décoder, déchiffrer, transmettre un message. Ce message téléphonique de Françoise qui m'avait transmis l'hommage obéissant d'Albertine revenant avec elle, j'avais cru qu'il m'enorgueillissait (PROUST, Fugit., 1922, p.485). L'opérateur chargé de la station de télégraphie sans fil située à «L'île du Sable», a capté un fragment de message qui aurait été lancé dimanche soir à telle heure (BRETON, Nadja, 1928, p.154). Son regard vint à la rencontre du mien, m'envoya un message que je ne déchiffrai pas (VERCORS, Silence mer, 1942, p.45):
1. À onze heures et vingt minutes du soir, le message optique transmis du fort de Vaux, après un commencement que le bombardement n'a pas permis de saisir, transmet cette phrase: «Vous interviendrez avant complet épuisement: vive la France».
BORDEAUX, Fort de Vaux, 1916, p.260.
Message téléphoné. Message transmis par téléphone au bureau de poste du destinataire, lequel le reçoit par voie postale. (Ds Lar. Lang. fr., Lexis 1975).
SYNT. Message codé, en code, en morse, télégraphique; adresser, envoyer, recevoir un message.
P. anal. Message des sens. [Les organes] envoient sans cesse des messages aux centres nerveux et, en particulier, au centre de la conscience viscérale (CARREL, L'Homme, 1935, p.118).
3. [L'accent est mis sur le support matériel de l'information] Synon. de billet, missive, mot, note, télégramme. Apporter, déposer un message. Alors commencèrent à ce sujet une foule de messages et de notes. Sir Hudson Lowe écrivait jusqu'à trois ou quatre fois par jour à l'officier de garde, chargé de me donner autant de communications (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t.2, 1823, p.334).
4. [L'accent est mis sur le contenu] Comment devait-elle interpréter l'inquiétant message? Qui pouvait-elle consulter dans une telle conjoncture? (DUHAMEL, Suzanne, 1941, p.80). Je reçois à l'instant votre message du 6 juin. Je me sens en plein accord avec vous pour que notre politique commune à l'égard des Arabes, comme à tous égards, soit mutuellement confiante (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p.415):
2. Ô printemps! Quand on songe à toutes les missives
Qui des amants rêveurs vont aux belles pensives, (...)
Aux messages d'amour, d'ivresse et de délire
Qu'on reçoit en avril et qu'en mai l'on déchire
HUGO, Contempl., t.1, 1856, p.87.
B. —Communication d'une autorité, visant à l'essentiel tout en pouvant revêtir un caractère officiel ou une certaine solennité, destinée à une collectivité, à un public. Message (télévisé) du président de la République à la nation; message du pape lors d'une fête religieuse; prononcer un message de bienvenue. Message de Noël du Général de Gaulle au peuple français, le 24 décembre 1943 (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p.551).
Spécialement
1. DR. CONSTIT.
a) [Aux États-Unis] Communication lue par le Président au Congrès. Message par lequel le président des États-Unis engage le Congrès à reconnaître l'indépendance des colonies espagnoles (CHATEAUBR., Mém., t.3, 1848, p.94).
b) [En France] Document par lequel le souverain communiquait ou le président de la République communique avec le Parlement. Ce sont les royalistes ardents qui ont commandé, forcé le message du roi sur un événement où les chambres n'ont rien à voir (MAINE DE BIRAN, Journal, 1821, p.308). Le message du président de la République que tous les députés ont entendu debout (L'Est Républicain, 9 juill. 1981, p.1).
2. PUBLIC. Information publicitaire telle qu'elle est diffusée par la radio. Message sonore (CHAM. 1969). Message de quinze secondes (WELLHOFF Comm. 1977).
C. —Communication, nouvelle importante, révélation ou enseignement transmis à l'humanité par un messager considéré comme prophète de Dieu, par un personnage d'exception. Message du Christ, de Gandhi; croire au message. La rencontre du message évangélique et du monde gréco-romain (MARITAIN, Human. intégr., 1936, p.257). Le message urgent, brûlant de l'Évangile est passé sous silence [dans la littérature moderne] (...). L'Évangile ne parle pas dans les livres qu'on nous donne à lire, l'amour est muet (GREEN, Journal, 1956, p.246):
3. ... je veux déclarer encore que, ne me sentant en possession d'aucune vérité absolue et d'aucun message, je ne partirai jamais du principe que la vérité chrétienne est illusoire, mais seulement de ce fait que je n'ai pu y entrer.
CAMUS, Actuelles I, 1948, p.212.
P. ext. Pensée, leçon originale d'un écrivain; vision personnelle du monde transmise à travers ses oeuvres ou ses hauts faits par un artiste, un personnage historique. Laisser au monde un message; recevoir le message d'un artiste. Picasso est trop près de nous pour qu'on puisse apprécier la portée exacte de son message (LHOTE, Peint. d'abord, 1942, p.92). Les critiques (...) tentent, pour leur commodité, d'unifier ces conceptions opposées: ils inventent cette notion de message (...). Bien entendu tout est message: il y a un message de Gide, de Chamson, de Breton (SARTRE, Sit. II, 1948, p.238). L'écriture poétique ou romanesque a pris la valeur d'une révélation. Chaque écrivain aurait son univers, et il serait passionnant pour autrui de connaître ce monde unique en soi, que l'écrivain dévoile à demi dans son message (R.-M. ALBÉRÈS, Aventure, Paris, A. Michel, 1963, p.15):
4. Je voudrais, dans ces pages consacrées au génie bienfaisant de Meredith, définir son originalité et mesurer l'importance de son message [it. ds le texte] à notre culture (...). N'est-il pas opportun (...) de connaître l'écrivain qui dut à son organisation exceptionnelle le privilège de nous léguer, seul entre tous ses pareils, l'héritage magnifique de l'espérance?
R. FERNANDEZ, Messages, Paris, Gallimard, 1926, p.120.
Film, poésie, roman à message ou film-message, poésie-message, roman-message. Synon. film, poésie, roman à thèse. On parle beaucoup, depuis quelques années, de films-messages, de romans-messages, de littérature ou de peinture engagées (G. SIMENON ds Table ronde, nov. 1958, p.118).
Mod. Apport personnel, apport d'une génération à ses successeurs. Chacun a dix ans pour chanter sa chanson ou, en langage rive gauche, pour apporter son message (MORAND, Eau sous ponts, 1954, p.15).
Rem. L'emploi de message, diffusé notamment par la crit. littér., s'est répandu au cours des années 1950-1970 d'une manière jugée abusive (d'apr. DUPRÉ 1972).
D. Emplois spéc.
1. LING. Séquence de signaux, correspondant à des règles de combinaisons précises, envoyée par un émetteur vers un récepteur par l'intermédiaire d'un canal. En partic. Séquence de discours produite par un locuteur. Dans une machine à langage [l'homme], il y a, entre l'entrée et la sortie, non seulement variation de la probabilité des messages, mais création de nouveaux messages, soit par création de nouveaux signes, soit par création de nouveaux signifiants pour les mêmes signifiés, soit par création de nouveaux signifiés pour les mêmes signifiants (ESCARPIT, Théorie gén. de l'informat. et de la commun., Paris, Hachette, 1976, p.105):
5. Situé par rapport à d'autres termes, tels que «code», «référent», «destinateur», etc., «message» est alors d'emploi moins strict qu'«énoncé»: il peut s'appliquer non seulement à la chaîne dans ses caractéristiques strictement linguistiques, mais aussi à l'information globale transmise par le locuteur et aux composantes matérielles (phoniques, graphiques) du support de l'information.
D.D.L. 1976.
2. INFORMAT. ,,Suite ordonnée de caractères et de signes, codés ou non, représentant des données, un lot d'informations et transmise en une seule fois de ou vers un ordinateur`` (LE GARFF 1975).
3. SOCIOL. [Chez Lévi-Strauss] Contenu d'un mythe transmis à travers la langue d'un groupe social par des codes particuliers. Convenons d'appeler armature un ensemble de propriétés qui restent invariantes dans deux ou plusieurs mythes; code, le système des fonctions assignées par chaque mythe à ces propriétés; message, le contenu d'un mythe particulier (LÉVI-STRAUSS, Le Cru et le cuit, Paris, Plon, 1965, p.205).
Prononc. et Orth.:[], [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1050 «contenu d'une communication faite à quelqu'un» (St Alexis, éd. Chr. Storey, 388: Quant ot li pedre ço que dit ad la cartre... ,,E! filz``, dist il ,,cum dolerus message!...``); ca 1100 faire un message (Roland, éd. J. Bédier, 418); 2. 1155 «mission, ambassade» (WACE, Brut, éd. I. Arnold, 5997); 3. 1er quart XIIIe s. spéc. «communication, révélation faite à l'homme par un messager inspiré» (RECLUS DE MOLLIENS, Carité, 59, 2 ds T.-L.: Prestre, toi convient estre sage; Car Dius, por faire son message, T'a fait au pule messagier); 4. a) 1704 pol. «(en référence à l'Angleterre) communication officielle du souverain au Parlement» (CLARENDON, Hist. de la rebellion... d'Angleterre, II, 102 ds MACK. t.1, p.159); 1771 (DE LOLME, Constit. de l'Angleterre, t.1, p.231 ds BRUNOT t.9, p.745); b) 1823 pol. «communication officielle des autorités» (BOISTE). B. Ca 1100 «messager» (Roland, 120) — XVIe s. ds HUG. Dér., à l'aide du suff. -age, de l'a. fr. mes «envoyé, messager» (2e moitié Xe s., St Léger, éd. J.Linskill, 86: meis) issu du b. lat. missus «envoyé», part. passé subst. de mittere «envoyer»; cf. le lat. médiév. missaticum «commission, course» (845 ds NIERM.); le sens A 4 est empr. au terme pol. angl. message, de même sens (1625 ds NED), lui-même empr. au fr. message. Fréq. abs. littér.:1082. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 1156, b) 603; XXe s.: a) 826, b) 2795. Bbg. DUB. Pol. 1962, p.342. — Encyclop. (VI). Informatique (L'). 1973, n° 39, p.62. — GAZAY (J.) Message. Fr. mod. 1953, t.21, pp.208-210. — GOHIN 1903, p.326.

message [mesaʒ] n. m.
ÉTYM. V. 1050; a signifié aussi « envoyé »; du lat. missus, p. p. de mittere « envoyer ».
1 Charge de dire, de faire connaître, de transmettre qqch. Ambassade, commission. || S'acquitter d'un message. || Remplir un message. || Message urgent. || Être chargé d'un message ( Ambassadeur, exprès, messager).
1 Je lisais en allant faire mes messages.
Rousseau, les Confessions, I.
2 Il faudrait citer (…) le motif du message, si important chez M. Blanchot comme chez Kafka. Dans le monde « à l'endroit », un message suppose un expéditeur, un messager et un destinataire, il n'a qu'une valeur de moyen; c'est son contenu qui est sa fin. Dans le monde à l'envers (du fantastique) le moyen s'isole et se pose pour soi : nous sommes harcelés de messages sans contenu, sans messager ou sans expéditeur.
Sartre, Situations I, p. 130.
2 Cour. L'objet, l'information, les paroles que le messager transmet. Annonce, avis, communication. || Message écrit. Correspondance, dépêche, lettre, missive, pli. || Message téléphonique, télégraphique.(1891). || Message téléphoné : communication téléphonique transmise au destinataire par voie postale. || Passer un message en morse. || Adresser, capter, recevoir, transmettre un message.
3 Ce soir donc, si elle ne parlait pas à son fils du message qui venait de leur être transmis, c'est qu'elle devinait le sens de sa rêverie sur les Amériques (…)
Loti, Ramuntcho, I, IX.
3.1 (…) il peut être utilisé par les personnes, si nombreuses, qui (…) reçoivent des messages téléphonés (…)
L. Figuier, l'Année scientifique et industrielle 1892, p. 97 (1891).
Message publicitaire : ensemble d'informations transmises au public dans l'intention de diffuser et faire vendre un produit, quel que soit le support utilisé (recomm. off. pour traduire l'angl. spot). || Le service de vente par correspondance a expédié cent mille messages.
Inform. Ensemble de données destinées à être transmises par un système de télécommunication.Information que fournit à un utilisateur le système d'exploitation d'un ordinateur, pour lui signaler une erreur.
Par métaphore. || Les messages des sens. || Message de l'au-delà, d'outre-tombe.
4 Il doit oublier l'école, le magister et les pensums, s'efforcer de regarder face à face les vieux chefs-d'œuvre et chercher quel message ils nous apportent encore à travers les siècles (…)
G. Duhamel, Refuges de la lecture, I, p. 25.
3 (1704; angl. message [XVIIe], lui-même du franç. message). Spécialt. Dr. constit. Communication du souverain, du chef de l'État, au pouvoir législatif.Spécialt. || Message du président de la République lu devant le Parlement. Discours.
4 (XXe). Communication, nouvelle importante transmise, révélée à l'homme par un « messager » considéré comme inspiré. || La Bible, message de Dieu (→ Littérature, cit. 11). || L'Évangile (cit. 4 et 7), message de Jésus (→ Évangéliste, cit. 2).
Par ext. Leçon, exemple. || Écrivain dépositaire, porteur d'un message. || Chanson à message.REM. Certains critiques condamnent cet emploi, ou du moins, l'abus qui en est fait (cf. Georgin, Prose d'aujourd'hui, p. 26; Pour un meilleur français, p. 92).
5 Elle sacre prophète à cause de son ton péremptoire (…) un écrivain qui n'apporte nul message nouveau.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XV, p. 41.
6 La fortune des mots est étrange : celui de « message » dont notre génération use si volontiers, servit à me confirmer dans le parti pris de ne pas choisir.
F. Mauriac, Souffrances et Bonheur du chrétien, p. 97.
7 Le message d'un écrivain c'est ce que cet écrivain connaît, c'est le trésor personnel qu'il a pu constituer, par l'effet de ses dons (…), c'est le fruit de ses contemplations, de ses observations, de ses aventures objectives et subjectives.
G. Duhamel, Chronique des saisons amères, XXII, Le talent et le message.
8 Les critiques (…) inventent cette notion de message (…) Bien entendu tout est message : il y a un message de Gide, de Chamson, de Breton et c'est, naturellement, ce qu'ils ne voulaient pas dire, ce que la critique leur fait dire malgré eux.
Sartre, Situations II, p. 238.
5 (XXe). Sc. (sémiol., théorie de l'information, etc.). Élément ou suite d'éléments matériels par lequel un ensemble d'informations, organisées selon un code, circule d'un émetteur à un récepteur (concept élargi par rapport au sens courant 2). || Message acoustique, visuel. || Chaque message suppose un code. || Décoder un message. || Dans les langues naturelles (qui sont autant de codes), la parole, le discours est fait de messages. || Messages émis par les animaux (messages visuels, acoustiques, olfactifs, chimiques…). || L'émetteur, le récepteur d'un message.
9 Le tableau alambiqué, où chaque détail est représenté avec un soin extrême, est aussi déconcertant que s'il ne représentait rien (…) Il arrive alors que l'amateur se réjouisse de ne pas connaître le code (…) Dans ces conditions, l'auteur ne tarde pas à se lasser de chiffrer un message, quand le plaisir n'est plus de découvrir le secret, mais de laisser sa fantaisie imaginer à son caprice autant de folles explications qu'elle en a envie.
Roger Caillois, Esthétique généralisée, III, p. 34.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • message — Ⅰ. message UK US /ˈmesɪdʒ/ noun [C] ► COMMUNICATIONS a short piece of information that you give or send to a person when you cannot speak to them directly: message from sb for sb »There was a message for you from the catering company. message… …   Financial and business terms

  • Message-ID — is a unique identifier for a digital message, most commonly a globally unique identifier used in email and Usenet newsgroups.[1] Message IDs are required to have the same format as an email address[2] (though Microsoft Outlook is known to… …   Wikipedia

  • MESSAGE — Album par Aya Ueto Sortie 3 mars 2004 Durée 59:47 Genre …   Wikipédia en Français

  • message — ► NOUN 1) a verbal or written communication. 2) a significant point or central theme. ► VERB ▪ send a message to, especially by email. ● get the message Cf. ↑get the message ● on …   English terms dictionary

  • Message 01 — Studio album by Minori Chihara Released …   Wikipedia

  • message — MESSAGE. s. m. Charge, commission de dire quelque chose. Vous vous estes chargé d un mauvais, d un fascheux message. voulez vous mander quelque chose? je feray vostre message. je feray mon message moy mesme. c est luy qui portoit les messages. il …   Dictionnaire de l'Académie française

  • message — [mes′ij] n. [OFr < ML missaticum < pp. of L mittere, to send: see MISSION] 1. a communication passed or sent by speech, in writing, by signals, etc. 2. a formal, official communication [the President s message to Congress] 3. a) an inspired …   English World dictionary

  • Message — Mes sage (?; 48), n. [F., fr. LL. missaticum, fr. L. mittere, missum, to send. See {Mission}, and cf. {Messenger}.] 1. Any notice, word, or communication, written or verbal, sent from one person to another. [1913 Webster] Ehud said, I have a… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Message — (engl. „Mitteilung“, „Nachricht“) steht für: Nachricht, eine Mitteilung von einem Sender an einen Empfänger Subtext, eine verborgene zusätzliche Bedeutungsebene von Literatur und Filmen Message (Band), eine deutsche Rockband message steht für:… …   Deutsch Wikipedia

  • Message — Mes sage, n. [OE., fr. OF. message, fr. LL. missaticus. See 1st {Message}.] A messenger. [Obs.] Chaucer. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.